Définition Bonus Malus

Bonus et malus sont exprimés par des coefficients de réduction ou de majoration (compris entre 0.50 et 3.50). L’avis d’échéance mentionne le montant de la cotisation de référence qui correspond au tarif de base de la société d’assurances.

Chaque année, cette cotisation est multipliée par un coefficient de bonus-malus. Sans bonus ni malus, le coefficient est de 1 ; il est inférieur à 1 en cas de bonus et supérieur à 1 en cas de malus.

Quels sont les accidents qui sont pris en compte dans le calcul de votre Malus

accidents bonus malus

Les sinistres pris en compte pour le calcul du Bonus ou du Malus qu'à la condition que l'un des conducteurs de la voiture assurée soit responsable. La responsabilité peut etre totale ou partielle.

Il faut cependant faire attention avec la notion de responsabilité. En effet, il est possible de ne pas se sentir responsable d'un sinistre et pourtant avoir un malus. Si l'origine du sinistre n'est pas considéré comme un cas de force majeure, il est possible alors que votre responsabilité soit impliquée. A titre d'exemple, si vous heurtez un animal sauvage et que votre contrat ne prévoit pas ce type de sinistre comme un cas de force majeure, alors vous serez "mallussé".

Par contre, si le sinistre est imputable à un tiers ou un cas de force majeure, alors il n'y aura pas d'incidence sur votre coefficient. Il n'y en aura pas non plus en cas de sinistres provoqués par un individu qui aurait un accident avec votre véhicule à votre insu ; en cas de vol par exemple.

Que se passe-t-il en cas de suspension du contrat ?

Quelque soit a raison pour laquelle le contrat a été suspendu (hospitalisation, séjour à l'étranger, changement de voiture, etc.), l'assuré peut conserver son Bonus Malus pendant un temps limité. Cette durée est variable suivant les assureurs, elle peut varier de trois mois à un an

Que devient le Malus en cas de changement d'assurance ?

Le nouvel assureur prendra en compte le précédent Bonus ou Malus. Il prendra également en compte les sinistres qui ont eu lieu entre la date de la dernière échéance (de l'ancien assureur) et la date de souscription du nouveau contrat assurance auto.

Le Bonus-malus

Parlons du bonus malus cela devrait réjouir plus d’un avec un système qui favorise une prime par an sur le fait de votre bonne conduite c’est à dire sans accident vous profère automatique un tonus sur vos finances la réduction de coût de vos primes, nommé bonus par la majoration appliqué par loi qui permet automatique que les deux parties assuré ainsi que les assureurs puis sortir gagnant du faite que vous soyez taxer moins sur frais d'assurance pour tout bon conducteur que vous êtes

Cela devient donc un bénéfice un gain pour votre budget,une opportunité de payer moins cher par contre si vous cumulez ou vous avez l’habitude de cumuler des accidents sans relâche cela se traduira par un taux plus élevé à payer chez votre assureur en fonction du nombre auquel vous faites le compte de vos sinistres nommé malus vous comprenez maintenant pour quoi cette déclaration est souvent faite conduire prudent c'est pour bien.

Coefficient de réduction - majoration

Le système du "bonus - malus", également appelé "coefficient de réduction - majoration", a été mis en place en 1970, au moment de la libération des tarifs d'assurance, dans le but d'inciter les conducteurs à une plus grande prudence au volant et de favoriser la prévention des accidents.

A l'origine, la clause était laissée à l'appréciation des assureurs, ce qui a eu pour conséquence de multiplier les solutions proposées aux assurés et, surtout, de rendre les tarifs pratiqués encore plus opaques.

C'est pourquoi une clause - type a été établie en 1976, s'appliquant à tous les assureurs et figurant dans l'article A 121-1 et 2 du Code des Assurances. Cette clause - type a depuis été révisée à plusieurs reprises.

Ce système du bonus -malus s'applique actuellement à tous les véhicules, à l'exception des véhicules à deux et trois roues et des quadricycles à moteur dont la cylindrée n'excède pas 80 cm3, ainsi que des engins de chantier, des véhicules agricoles et forestiers...

Le fonctionnement du bonus - malus est relativement simple

lorsque vous ne provoquez pas d'accident, vous bénéficiez d'un bonus, ou réduction, et votre cotisation doit s'en trouver diminuée. si vous provoquez un accident, vous êtes pénalisé d'un malus, ou majoration, et votre cotisation d'assurance s'en trouvera augmentée.

Comment est calculé le bonus - malus ?

Dans le cas d'un malus, la prime d'assurance de votre contrat sera ramenée au tarif de base (coefficient à 1) après deux années sans sinistre responsable.

Interruption du contrat d'assurance, changement de véhicule ou d'assureur En cas d'interruption du contrat d'assurance pendant moins de trois mois, le coefficient de réduction - majoration reste inchangé.

En outre, il est transféré automatiquement en cas de remplacement ou d'ajout d'un véhicule, ou de changement d'assureur, sous réserve de présenter au nouvel assureur un relevé d'information.